Huile sublime d’Onagrine, ça vaut quoi ?

Un moment déjà que je vous parle de mon envie d’arrêter l’eau micellaire. En effet, j’ai noté depuis quelques années, une certaine recrudescence des imperfections sur ma peau (boutons, points noirs etc). J’ai cherché la source de ce problème en changeant de crème, de maquillage mais finalement le produit général que j’utilisais de manière constante, c’était l’eau micellaire.

L’eau micellaire a été pour moi, une sacrée découverte pourtant car elle démaquille rapidement en laissant la peau propre. Plus besoin de forcer, d’avoir cette sensation poisseuse lorsqu’on utilise un lait démaquillant. Malheureusement, c’est de la poudre aux yeux. Après avoir compris la source du problème, j’ai décidé de repasser au lait. Alors ils démaquillent très bien en général, la sensation est agréable avec cette bonne odeur de crème mais toujours ce résidu poisseux.

Et enfin, je me suis tournée vers les huiles. Je lorgnais sur l’huile DHC, dont la blogosphère nous rabâche les oreilles depuis la fin 2016. Malheureusement, je ne l’ai trouvé que sur le net. J’ai donc décidé de me rendre en parapharmacie et de me trouver mon futur graal. Et je l’ai trouvé auprès d’Onagrine. Je suis tombée sur cette marque inconnue au bataillon et pourtant qui mérite de l’être.

Cette huile a été une révélation, j’en suis tombée amoureuse. Premièrement, je ne supportais plus d’utiliser une quantité astronomique de coton par semaine. Ca m’horripilait tellement. La quantité d’eau pour produit un coton est monstrueuse. Je me suis longtemps renseignée sur les cotons lavables mais le prix me rebutait. J’avais terriblement peur d’être déçu. Et puis il me faudrait finalement les laver .. En général, j’utilise 3 à 4 cotons par jour avec l’eau micellaire. Imaginez avec les cotons lavables, il m’en fallait beaucoup ! No way !

Application

Avec mon huile, je n’ai seulement besoin d’une éponge konjac (disponible à tous les prix, durable dans le temps). Ce n’est même pas obligatoire, vous pouvez très vous démaquiller seulement avec vos mains. J’apprécie de me démaquiller de cette façon, c’est très agréable.

Je met mon éponge sous l’eau, histoire de la ramollir. Pendant ce temps, je met 2 à 3 pompes (seulement l’intensité de mon makeup), je met un peu d’eau et je la frictionne, elle mousse légèrement. Ensuite je l’applique sur mon visage et je masse et plus longuement sur les yeux afin de retirer le mascara et l’eye-liner. Ensuite, j’utilise l’éponge pour retirer et nettoyer mon visage. En général, j’en ai pour 3-5 minutes top chrono.

En conclusion

Depuis cette nouvelle routine, je n’ai quasi plus de boutons, ni rougeurs. Ma peau sèche ne me tiraille plus ! Et j’ai même noté une évolution au niveau de mon contour yeux. En effet, cette zone sensible était souvent sèche et marquée. Depuis quelques mois, ce problème s’est largement atténué. A cela, je peux vous ajouter une super durée d’utilisation puisqu’au 6 mai, j’en suis enfin à la fin…. Et pour vous dire à quel point je l’aime, j’ai couru la racheter.

Ma petite soeur m’a dernièrement piqué mon produit pour le tester, elle est revenue en me demandant ou je l’avais acheté ! Alors voila, je ne pense plus retourner vers les eaux micellaires. Elles favorisent les imperfections en bouchant les pores. La plupart des gens oublie de la rincer, il faut toujours la rincer. Il suffit de voir comment elle réagit lorsqu’on la secoue.

Ou l’acheter l’huile sublime d’Onagrine ?

Cocooncenter.fr : au prix de 9 € 67

Beautyshop.fr : au prix de 13 € 85

Easyparaphamacie.com : au prix de 11 € 20

Ou acheter l’éponge Konjac ?

Sephora : au prix de 6 € 95  (partenaire Igraal, récupérer 2 % sur le total de votre commande)

Connaissiez-vous cette marque ou l’huile sublime d’Onagrine ? 

lola-signature

2 Commentaires

  • Ça fait loooongtemps que j’en ai fini avec les eaux micellaires ! J’en ai encore en stock et ça dépanne, mais les textures huiles (liquides, baumes, pommade…) sont vraiment des must ♡ Je ne connaissais pas celle-là, je note la référence. 😀

Laisse un petit mot <3